home_visu

Médaille d’argent pour “Le secret des muses”!

Le 12 juin dernier, notre thé blanc “Le secret des muses” a conquis le jury de gourmets lors du concours Les épicures* organisé par le magazine professionnel Le monde de l’épicerie fine ! Une médaille d’argent qui vient récompenser la qualité gustative mais aussi l’élégance et l’originalité de cette recette maison bio et équitable développée et réalisée dans nos locaux, en Alsace, et qui nous ravit !

Une base de thé blanc pour la fraîcheur, les arômes gourmands du sureau et de la framboise pour les saveurs, le tout relevé par une note acidulée de citron : cette recette séduit immédiatement par son bel équilibre.

Après notre thé d’origine Darjeeling primeur Holi Beauty – FTGFOP1 FF (Médaille d’argent Les épicures 2016), c’est au tour d’une “création parfumée” d’être primée, une distinction dont nous sommes fiers puisque ce concours s’installe comme un événement clef du secteur gourmet.

Pourquoi le jury de professionnels l’a-t-il choisi ?

Le jury d’experts de l’épicerie fine, composé de professionnels de la restauration et de l’épicerie fine, s’est attaché aux critères de qualité gustative (bien sûr l’aspect primordial), d’apparence, de méthode de fabrication, de cohérence, d’élégance, d’originalité et de packaging pour évaluer notre thé et lui attribuer une médaille d’argent.

Une recette idéale pour vous désaltérer en été !

Lors de la dégustation nous l’avons présenté chaud et froid. Quand le thermomètre s’affole, Le secret des muses est particulièrement rafraîchissant et fruité, découvrez et testez-le sans modération de cette façon.

Recette minute : mettez 5 cuillères à soupe du thé « Le secret des muses » dans 1/2 litre d’eau à 80°C durant 3-4 minutes. Filtrez et versez l’infusion obtenue dans une cruche remplie de glaçons, c’est prêt !

L’infusion à froid ? C’est très simple : mettez 5 cuillères à soupe du thé « Le secret des muses » dans 1 litre d’eau froide, laissez infuser quelques heures au réfrigérateur. Et régalez-vous sans calories inutiles !

Une création « made in Alsace »

Cette création maison a été aromatisée, produite et conditionnée par nos soins, manuellement dans nos locaux en Alsace. Ce choix – à contre-courant – nous a été dicté par notre volonté de préserver l’emploi en milieu rural, mais aussi parce nous pensons que des personnes bien formées sont une vraie alternative au recours systématique à des machines.

*Créés en 2014 (un an après le lancement du magazine), les Épicures de l’Épicerie Fine se sont installés comme un événement clé du secteur gourmet. Rendez-vous annuel de toute une profession, en juin, il offre pendant une journée une double opportunité : des remises de trophées et des rencontres d’affaires.

Notes de dégustation : Mystical Dream FTGFOP1 FF *

Nous avons découvert le Mystical Dream l’an passé sur les hauteurs du Darjeeling et c’est l’un de nos coups de cœur 2017. Lors de notre dégustation des primeurs indiens, ce thé noir s’est distingué par son originalité et sa finesse.

Récolté à la main dès les premiers jours de printemps, il fait la fierté des producteurs du jardin de Singell, l’un des plus anciens du Darjeeling. La majorité de ses théiers provenant de Chine (var. sinensis) y ont été plantés au 19e siècle et ont été reproduits à partir de graines. Leurs racines bien installées puisent profondément dans le sol une minéralité qui singularise les thés de ce jardin.

Origine : Jardin de Singell, Darjeeling, Inde

Labels : Agriculture Biologique, Fairtrade, IGP

Couleur de thé : Noir

Température de l’eau : 85-90° C

Temps d’infusion en théière classique : 3 minutes

Quantité infusée : 7-8 grammes pour une théière de 500 ml

Feuilles sèches : Petites feuilles régulières (récolte manuelle) allant du vert clair au brun foncé agrémentées de nombreux bourgeons argentés d’où émanent des senteurs fraîches et herbacées.

Liqueur : Jaune lumineux

Au nez : L’infusion dégage des parfums floraux et herbacés complexes.

En bouche : La liqueur est ronde, soyeuse et dense. L’attaque est pleine de douceur avec des notes sucrées rappelant le miel d’acacia. Puis la liqueur déroule sa complexité avec des notes fraîches et fruitées soutenues par une belle minéralité, qui donne corps à ce primeur d’exception. On y perçoit des arômes de banane aussi rares qu’étonnants dans un Darjeeling primeur. L’infusion est gourmande et l’énergie qui s’en dégage donne envie de se resservir…, ce qui est très bon signe.

Ce First Flush est décidément l’une de nos bonnes surprises de ces dernières années. A votre tour de le goûter et de nous donner vos impressions…

 

* FTGFOP1 FF : Finest Tippy Golden Flowery Orange Pekoe 1 First Flush : ce grade désigne des thés de qualité supérieure qui contiennent uniquement des bourgeons de printemps.

Commerce équitable : illustration concrète

A l’occasion de la quinzaine du commerce équitable, il nous paraissait important de vous montrer un exemple concret de l’utilisation de la prime du commerce équitable. En cette période où les primeurs du Darjeeling enchantent nos papilles, nous avons choisi le jardin de Singell qui produit notre Mystical Dream, l’un de nos coups de cœur 2017 dont nous vous parlerons prochainement sur le blog. Pour Singell, certifié en commerce équitable depuis 1994 (le fameux label WFTO* qui figure sur nos emballages), la prime permet aux employés du jardin d’élaborer des programmes améliorant concrètement leurs conditions de vie : formation aux 1er secours, prise en charge des frais de scolarité des adolescents, programme de protection de l’eau de source.

Le joint body : un système de représentation démocratique

Comme chaque jardin certifié, Singell possède un comité appelé « joint body » composé de représentants du personnel démocratiquement élus ainsi que des représentants de la direction. Ensemble, ils décident chaque année de l’utilisation de la prime du commerce équitable lors d’une assemblée générale. Un rapport d’activité est publié à cette occasion, ce qui permet un suivi précis des actions dans le temps.

Le joint body de Singell regroupe 26 membres dont 18 femmes. Au cours de l’exercice 2015-2016 de nombreux domaines de la vie quotidienne (santé, conditions de travail, éducation, écologie…) ont pu être améliorés.

Une aide concrète à tous les niveaux

Pour aider les jeunes mères et leurs enfants par exemple, le joint body a organisé des formations en premier secours avec l’aide de formateurs du gouvernement.

En matière d’éducation, les frais de scolarité ont en partie été pris en charge afin de favoriser la réussite des élèves de seconde et de terminale à leurs examens de fin d’année. Cette mesure a eu des effets particulièrement positifs avec une augmentation du nombre d’élèves admis.

Enfin, au niveau environnemental, et face aux conséquences du réchauffement climatique (longues périodes de sécheresse), un programme de conservation et de protection de l’eau de source a été mis en place. Des plantes permettant de retenir le précieux liquide ont notamment été plantées.

Comme vous le constatez, derrière la notion abstraite de commerce équitable et derrière ses labels, se cachent des mesures concrètes pour aider des êtres humains à mieux vivre du fruit de leur travail.

*WFTO représente 10 principes : créer des opportunités pour les producteurs qui sont économiquement en situation de désavantage, promouvoir la transparence et la responsabilité, la capacité individuelle, sensibiliser le grand public aux inégalités du commerce mondial, respecter le paiement d’un prix juste, l’égalité entre les hommes et les femmes, la dignité au travail, l’absence de travail des enfants, l’environnement, les pratiques justes et respectueuses avec les petits producteurs marginalisés.

Plus d’infos sur :  wfto-europe.org

Vietnam : des théiers et des minorités préservés

Depuis 2005, nous avons tissé des liens forts avec la coopérative de Van Chan Bio Farmers Club située au nord du Vietnam à la frontière du Yunnan. Les ethnies locales produisent trois thés de notre gamme : le thé vert bio Pin Ho Jade, le thé blanc bio Che Chun et le thé noir bio Lien Son.

Des feuilles récoltées sur des théiers anciensAu nord du Vietnam, les feuilles du camellia sinensis var. assamica sont le plus souvent destinées à la fabrication du thé vert.

La particularité de l’ensemble de ces thés est d’être fabriqués à partir des mêmes feuilles provenant de théiers anciens qui poussent de manière endémique dans la province de Yen Bai dans le nord-ouest du Vietnam.

Ces théiers sont semblables à ceux du Yunnan voisin. Il s’agit du Camellia sinensis var assamica dont la particularité est de produire des grandes feuilles très riches en huiles essentielles. Ce type de camellia sert notamment à fabriquer le célèbre pu’er dans le Yunnan.

Les multiples usages du thé

Les minorités ethniques H’Mong et Dao (originaires de Chine) avec lesquelles nous travaillons via la coopérative vivent dans les villages de Suoi Bu, Suoi Giang, Nam Lanh et Phinh Ho.

Ces minorités à l’image de celles du Yunnan se servent traditionnellement des feuilles de thé en infusion, en aromate, mais aussi en tant que médicament. Après avoir longtemps vécu de l’économie du pavot destinée à produire de l’opium, ces petits producteurs renouent avec la production de feuilles de thé. La récolte se fait uniquement à la main ce qui a une influence très positive sur la qualité finale du thé.

La coopérative de Van Chan propose donc une alternative économique solide et contribue à la pérennité des montagnards de cette région. Cette coopérative de thé est certifiée bio et commerce équitable.

Création d’un label pour préserver ce patrimoine

Pour contribuer à préserver ce patrimoine qui fait l’objet de beaucoup de convoitises, en 2006, nous avons participé à la création du logo Wild Tea afin d’améliorer la reconnaissance de ces thés issus de théiers anciens qui font partie d’un patrimoine écologique exceptionnel.

Au Vietnam, la cueillette sur les vieux théiers à grandes feuilles est spectaculaire. On ne peut qu'admirer l'agilité et le savoir-faire des cueilleuses.Ce label a aussi été pensé pour valoriser le travail des ethnies locales que nous accompagnons dans l’amélioration de la qualité des thés produits, mais aussi dans leur diversification. C’est ainsi qu’en 2013, le petit groupe de producteurs qui compose le Van Chan Bio Farmers Club s’est lancé dans la production d’un thé blanc (notre Che Chun) alors que traditionnellement le thé vert prime dans la région.

Aujourd’hui la coopérative bénéficie d’une vraie reconnaissance et les thés produits sont très proches en qualité de leurs homologues chinois. Nous sommes particulièrement heureux de faire ce constat, car sans le thé, les H’Mong et les Dao n’auraient aucune autre alternative que de quitter leurs villages pour trouver du travail en ville. C’est pour cette raison notamment que nous leur avons consacré un livre rassemblant nos plus beaux clichés !

Hommage aux femmes du thé

Les femmes et le thé sont intimement liés puisque dans les jardins aux quatre coins du monde, ce sont elles qui cueillent les précieuses feuilles de thé.  Savoir-faire, minutie, générosité, sens de l’organisation, l’activité des femmes que nous rencontrons dans les jardins de thé ne cesse pas à la sortie du travail. Année après année, à la faveur des ressources régulières perçues dans leur activité principale qu’est le thé, nombre d’entre elles ont su développer avec audace et imagination des activités secondaires.

Création et vente de paniers artisanaux au Kerala en Inde, ouverture d’une guesthouse à Heiveld en Afrique du Sud, fabrication de cosmétiques à base de rooibos à Wupperthal, ouverture d’une boutique de vêtements home-made au Sri Lanka : partout se développent des initiatives de la part des femmes.

A l’occasion de cette journée internationale des femmes, nous rendons hommage à ces femmes mais également à celles qui composent l’équipe des Jardins de Gaïa en Alsace, dont la part féminine s’élève tout de même à 85 % !

photo de femme au darjeeling cachée derrière un tas de théphoto de groupe de cuilleuses wa dans les théiers avec arlette
Photo de 3 Miss tea au Japon dans la région de UjiPhoto d'une vieille femme qui cueille su thé pour le transformer en thé pu'er

Matcha, mode d’emploi

Le matcha est un précieux thé vert fabriqué à partir d’un thé d’ombre appelé Tencha. On ne garde que la partie tendre de la feuille pour la réduire en poudre à l’aide d’une meule de pierre.

Comme les feuilles ont été protégées du soleil, cette poudre de thé se distingue par sa couleur d’un beau vert intense et sa haute teneur en acides aminés qui lui donne des arômes très doux et savoureux. Traditionnellement préparée dans la cérémonie du thé (Chanoyu), la liqueur onctueuse de ce thé vert est un véritable concentré de bienfaits pour le corps et l’esprit.

Le matcha particulièrement tonique et vivifiant peut aussi devenir un ingrédient très original pour réaliser de délicieux cocktails, plats salés et autres pâtisseries aux saveurs inattendues…

Pour en garder toute la saveur, il est conseillé de le conserver au réfrigérateur après la première utilisation.

Pour la préparation du matcha :

➥ Humidifier le chasen avec de l’eau chaude afin de l’assouplir.

➥ à l’aide du cha-shaku, mettre deux doses de matcha (environ 2 g) ou l’équivalent d’1 cuillère à café dans un bol à matcha.

➥ Verser 80 ml d’eau à 75 °C et commencer à battre lentement en décollant bien la poudre du fond. Puis battre énergiquement en décrivant des “M” afin de faire mousser la préparation.

➥ Lorsque la mousse est bien dense, finir doucement et dégustez !

 

 

 

Putharjhora : jardin de thé biodynamique depuis 2005

 

Certifié Demeter depuis 2005, le jardin de Putharjhora, situé dans la région du Dooars en Inde, a la plus grande surface cultivée en biodynamie de l’ensemble des jardins gérés par notre partenaire indien Tea Promoters of India.

La mise en œuvre des procédés biodynamiques a été confiée à un véritable passionné de cette agriculture : Kushal Lama est considéré comme un expert en la matière et nombre d’agriculteurs de la région viennent s’enquérir de ses conseils.
Les installations qu’il gère avec son équipe sont en rapport avec l’immensité du jardin qui s’étend sur 360 hectares. Ce sont plus de 3 millions de théiers qui sont entretenus au fil de l’année par son équipe !

Pour de telles cultures, pas moins de 15 000 tonnes de compost sont élaborées chaque année par vingt personnes affectées à cette seule tâche.
Quasiment toutes les plantes nécessaires aux préparations destinées à soigner la terre et les théiers sont cultivées sur place et souvent avec des équivalences locales. Seule la valériane (Valeriana officinalis) doit être importée, car aucun équivalent n’a été trouvé sur place et elle n’est pas du tout adaptée au climat tropical du Dooars.

Ce jardin qui produit des thés noirs et verts nous propose depuis quelques récoltes des qualités de type orthodoxe, en feuilles entières, aux caractéristiques très prometteuses !

Vin chaud revisité sans alcool

Les épices vin chaud*, vous adorez, mais varier un peu la recette traditionnelle vous plairait bien ? Nous vous avons concocté une recette de jus de fruits rouges chaud savoureusement relevée des épices typiquement hivernales et accompagnée, pour la touche de gourmandise, de raisins de Corinthe et d’amandes…

Un délice qui n’a rien à envier aux vins chauds suédois desquels il est inspiré ! À savourer sans modération…

photo-pour-le-blog-de-la-recette-de-vin-chaud-sans-vin-suedois-avec-epices-terra-madre

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 2-3 c. à s. de raisins secs
  • 2-3 c. à s. d’amandes (entières ou effilées)
  • 150 ml de jus de fruit (sureau, cassis, cerise) pour faire macérer
  • 1 gousse de vanille
  • 1 morceau de gingembre frais de la taille d’une noix
  • 1 orange bio
  • 200 ml de jus d’orange
  • 300 ml de jus de sureau ou de cassis
  • 300 ml de jus de raisin
  • 50 g de sucre de canne (ou 1 c. à S. de miel)
  • 1 c. à S. d’épices vin chaud (ou plus, suivant vos goûts)

Préparation 10 minutes / cuisson 20 minutes

La veille

Faites macérer le raisin et les amandes dans le jus de sureau

Le jour-même

  • Zestez finement l’orange, fendez la gousse de vanille et grattez-en les grains. Coupez le gingembre en fines lamelles.
  • Mélangez les autres jus, le sucre, les zestes d’orange, le gingembre et les épices puis faites chauffer le tout sans faire bouillir. Remuez de temps en temps pour éviter que le sucre n’accroche.
  • Couvrez et laissez mijoter à feu très doux pendant 20 minutes. Filtrez.
  • Répartissez le mélange raisins-amandes égoutté dans de grandes tasses, ajoutez-y le jus bien chaud et dégustez !

 

*L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Le Yunnan, berceau du thé

5 décembre 2016 sep Tags: sep sep sep sep sep Donnez votre avis !

Thé noir du Yunnan Dian Hong Golden Buds

En complément de notre présentation du Dian Hong Golden Buds dans le cadre de notre thé de la semaine, voici quelques informations sur la province du Yunnan que tous les amateurs de thé rêvent de visiter un jour. C’est en effet dans cette province et dans celles limitrophes du Sichuan et du Guizhou que l’histoire du thé a débuté.

Le Yunnan, qui signifie littéralement « au sud des nuages » est l’une des plus belles régions de Chine. Elle possède quatre climats distincts : tropical, subtropical, tempéré et froid et compte la plus grande variété de plantes en Chine.

Cueillette de printemps sur théiers anciens dans la province du Yunnan - ChineAujourd’hui première province de thé en termes de surface, elle est surtout réputée pour ses théiers anciens. Le plus vieil arbre recensé se trouve à Lincang et a été daté à 3200 ans au carbone 14. Il fait l’objet d’un véritable culte dans la région. Les particularités de ces théiers dont certains poussent à l’état sauvage sont leur robustesse, leur mode de récolte à même l’arbre et la grandeur importante des feuilles spécifique au camellia sinensis variété assamica.

Elles servent à fabriquer le pu’er, le plus connu des thés sombres. Leurs bourgeons riches en huiles essentielles permettent aussi d’élaborer de succulents thés noirs comme le Dian Hong qui séduit par ses arômes maltés et des thés blancs encore méconnus comme le Bai Ya Cha ou le Yue Guang Bai Yunnan. Enfin le Yunnan est la patrie des Tuocha, thés compressés en  forme de nid d’oiseau, et des fameux Qi Zi Bing Cha, sorte de galette de thés compressés qui voyageaient par lot de sept sur la mythique route du thé et des chevaux afin d’approvisionner les lamaseries tibétaines.

En savoir plus sur le projet Lincang :

http://www.jardinsdegaia.com/projets#lincang

New land for the Heiveld rooibos cooperative

Ever since our first rooibos came on to the market in 1996, we have been paying regular visits to our South African partners in Heiveld and Wupperthal. We have always taken a keen interest in the land and the conditions the rooibos is grown in. We also love meeting our growers and catching up with our producer friends.

In September this year, Arlette Rohmer was invited to Heiveld to mark the 15th anniversary of the cooperative. She was able to see the involvement of all its members, especially in relation to a new project to acquire more land. This is a vital project for the future of the cooperative, which we are supporting.

The difficulty of finding land…

The Heiveld rooibos cooperative celebrated its 15th birthday this year.

The Heiveld rooibos cooperative celebrated its 15th birthday this year.

Only two percent of land in the Bokkeveld region, where most rooibos is produced, is owned by local small producers. The rest is divided between large landowners and the government.

At a time when arable land is becoming more scarce because of drought caused by climate change that seems to be here to stay, it is becoming increasingly difficult for small producers to gain access to land.

This problem is aggravated by the fact that the South African government also buys land which it only leases to a small group of farmers, automatically excluding small producers of organic rooibos.

 

An opportunity not to be missed

It takes 18 months before a rooibos plant can be harvested for the first time. Once mature it can be harvested between three and five times before being cut down to allow the earth to rest for two years. This fallow period means you need to have large areas of arable land available to grow the plant without depleting the soil.

It takes 18 months before a rooibos plant can be harvested for the first time. Once mature it can be harvested between three and five times before being cut down to allow the earth to rest for two years. This fallow period means you need to have large areas of arable land available to grow the plant without depleting the soil.

Therefore when an opportunity to acquire new farming land presents itself, it is important to seize it. This is what happened recently with the 74 members of the Heiveld rooibos cooperative which knows its future directly depends on the extent and quality of its land.

In 2001, Laurence Dworkin, who owns the Bloemfontein Farm nature reserve in Bokkeveld, agreed to give four hectares to the newly-created Heiveld cooperative on a 99-year lease. This ideally situated plot was used to establish a tea garden.

Recently Mr Dworkin decided he no longer wished to continue managing the approximately 2,750 hectares of Bloemfontein Farm on his own and suggested the cooperative might acquire it via a trust of which he is a member. Of this extensive area, 130 hectares are arable and 70 have been planted to produce wild and organically grown rooibos. The land is classified as a « nature reserve » because of its extraordinary biodiversity (there are 9,500 different plant species, 70% of which grow nowhere else in the world), which reduces the risk of pollution in the future.

It was a real gift!

 With 130 hectares to farm, acquiring the Bloemfontein Farm nature reserve will be a breath of fresh air for the Heiveld cooperative.

With 130 hectares to farm, acquiring the Bloemfontein Farm nature reserve will be a breath of fresh air for the Heiveld cooperative.

To make the acquisition, the cooperative launched a crowdfunding campaign in January 2016. The campaign, which we supported and which is now up and running, has been promoted by fundraising on the group’s website (http://heiveld3fountains.org/about/).

Once completed this will allow the cooperative to increase the 512 hectares of land currently in cultivation to a total of 642 hectares.

Faced with the rural exodus affecting young South Africans in particular and which produces genuine socioeconomic deserts in the countryside, an operation like this will continue to preserve the magic of Heiveld and produce new generations of farmers. If this tale has touched your heart, get on board and support this project which we believe is so important to the future of the production of organic and fair trade rooibos!

 

De nouvelles terres pour la coopérative de rooibos de Heiveld

Depuis notre premier rooibos mis sur le marché en 1996, nous nous rendons régulièrement chez nos partenaires sud-africains de Heiveld et de Wupperthal. Nous avons toujours tenu à connaître le « terrain » et savoir dans quelles conditions le rooibos est produit. Au-delà de cet aspect, c’est une véritable aventure humaine que nous poursuivons avec nos amis producteurs.

Au mois de septembre de cette année, Arlette Rohmer, invitée à Heiveld à l’occasion des 15 ans de la coopérative, a pu constater toute l’implication de ses membres notamment à travers un récent projet d’acquisition de nouvelles terres. Un projet vital pour l’avenir de la coopérative, auquel nous apportons notre soutien.

Un accès à la terre difficile…

La coopérative de rooibos d'Heiveld a fêté ses 15 ans cette année.

La coopérative de rooibos de Heiveld a fêté ses 15 ans cette année.

Dans le Bokkeveld, région dans laquelle la majorité du rooibos est produit, seuls 2% des terres appartiennent aux petits producteurs locaux. Le reste est partagé entre les grands propriétaires terriens et le gouvernement.

A l’heure où les terres arables se font plus rares en raison de la sécheresse, due aux changements climatiques qui semblent s’installer dans la durée, l’accès à la terre pour les petits producteurs devient problématique.

Le phénomène est aggravé par le fait que le gouvernement sud-africain achète lui aussi des terres qu’il ne loue qu’à des paysans présélectionnés, ce qui exclut d’office les petits producteurs de rooibos bio.

 

Une opportunité à saisir

Il faudra attendre 18 mois avant d’effectuer la première récolte sur ce plant de rooibos. Mature il pourra être récolté entre 3 et 5 fois avant d'être arraché pour laisser reposer la terre pendant 2 ans. Cette jachère oblige d'avoir de très grande surface cultivable à disposition pour cultiver la plante sans épuiser le sol.

Il faudra attendre 18 mois avant d’effectuer la première récolte sur ce plant de rooibos. Mature il pourra être récolté entre 3 et 5 fois avant d’être arraché pour laisser reposer la terre pendant 2 ans. Cette jachère oblige d’avoir de très grandes surfaces cultivables à disposition pour cultiver la plante sans épuiser le sol.

Dans un tel contexte, quand une opportunité d’acquisition de nouvelles surfaces cultivables se présente, il est impératif de la saisir. C’est ce qui s’est passé récemment pour les 74 membres de la coopérative de rooibos de Heiveld qui savent que leur avenir dépend directement de la qualité et de l’étendue de leurs terres.

En 2001, Laurence Dworkin à qui appartient la réserve naturelle Bloemfontein Farm dans le Bokkeveld, accepta de céder 4 ha par un bail de 99 ans à la coopérative de Heiveld nouvellement créée. Cette surface idéalement située fut utilisée pour y implanter la cour à thé.

Récemment Laurence Dworkin, ne souhaitant plus gérer seul les quelque 2750 ha de la Bloemfontein Farm a proposé à la coopérative d’en faire l’acquisition via un groupement d’intérêt (Trust) dont il fait partie. Sur cette surface considérable, 130 ha sont cultivables et 70 sont actuellement cultivés pour produire du rooibos sauvage et du rooibos de culture biologique. Ces terres sont classées « réserve naturelle » en raison de leur biodiversité hors du commun (9500 espèces de plantes différentes, dont 70% ne poussent nulle part ailleurs dans le monde), ce qui éloigne tout risque de pollution ultérieur.

Une véritable aubaine !

Avec ses 130 ha cultivables, l'acquisition de la réserve naturelle Blomfontein Farm sera une véritable bouffée d'oxygène pour la coopérative d'Heiveld.

Avec ses 130 ha cultivables, l’acquisition de la réserve naturelle Bloemfontein Farm sera une véritable bouffée d’oxygène pour la coopérative de Heiveld.

Pour cette acquisition, la coopérative avait lancé une campagne de crowdfunding en janvier 2016. Cette campagne que nous avons soutenue et qui est aujourd’hui achevée est désormais relayée par la mise en place d’une récolte de fonds sur le site du groupement d’intérêt (http://heiveld3fountains.org/about/).

Cette opération une fois achevée permettra à la coopérative de passer des 512 ha de terre actuellement cultivés à un potentiel cultivable total de 642 ha.

Face à l’exode rural qui touche particulièrement les jeunes sud-africains et qui produit de véritables déserts socio-économiques dans les campagnes, une telle opération permettra de continuer à faire vivre ce lieu magique qu’est Heiveld et d’y voir grandir de nouvelles générations de cultivateurs. Si le cœur vous, en dit n’hésitez pas à soutenir ce projet qui nous paraît d’une importance capitale pour l’avenir de la production de rooibos biologique et équitable !

The water at the heart of the flavours

A cup of tea is made up of over 99% water, so water quality is the first thing to consider if you want to bring out the full potential of a tea. Here are a few tips to help you perfect your brew…

L-eau-au-centre-des-aromes-2016
The effect of minerals on the infusion

Water which is too chalky or with too many minerals can tend to mask the intricacies of brewed tea, giving a soulless liquor. The chlorine in some tap waters spoils the taste of the infusion, while a poor quality spring water will tend to give a flat and characterless infusion. You need to find a happy medium. If you are using tap water, it is better to filter it first. With bottled water, the ideal is to choose a spring water with little or no taste and just a little mineral content to “carry” the flavours.

Should you boil the water?

It is not recommended to boil the water for too long, because in losing its temporary hardness and oxygen, the water can tend to highlight the bitterness of the tea. Finally, you must ensure it is allowed to cool to the recommended temperature or alternatively bring down the temperature with cold water.

 

Haruki_Nanmei_A_portrait_of_Lu_Yu(part)“When the water boils, it forms bubbles on the surface like fish eyes and makes a sound which is barely audible. When it sings around the edges like a babbling stream and looks like a necklace of countless pearls, it has reached the second stage of boiling. When it leaps like a majestic breaker and resounds like a swelling wave, it has boiled enough.”
Extract from Cha Jing or The Classic of Tea – Lu Yu

 

Drawing opposite: Haruki Nanmei : A portrait of Lu Yu

 

 

 

 

These considerations broadly apply to all teas, rooibos and herbal teas. We give you the recommended temperature and infusion time on our packaging and on the product information sheet in our online shop in tasting tips so that you can follow the specific instructions for each type of leaf.

MOPA, une coopérative sri-lankaise

MOPA (Marginalised Organic Producers Association) est née en 2009 au Sri Lanka d’un regroupement de fermiers qui n’ont pas pu intégrer la coopérative SOFA, cette dernière ayant atteint ses limites avec plus de 2000 membres.

 

photo d'arlette et de cueilleuses de thé à mopa

Le but de l’association est de sortir de l’isolement les paysans qui sont propriétaires de petites et moyennes surfaces et qui ont bien des difficultés à vendre leurs produits sur les marchés.
Aujourd’hui, MOPA compte près de 800 familles de la région d’UVA qui pratiquent toutes l’agriculture biologique, voire biodynamique et sont toutes certifiées en commerce équitable.

À l’instar des membres de SOFA, ces familles entourées d’une belle biodiversité cultivent non seulement du thé, mais aussi de nombreuses  épices et plantes comme la cannelle, le poivre, la noix de muscade, le clou de girofle, le lemongrass, le café, le cacao, le citron, etc…
75% de la prime du commerce équitable sont utilisés pour financer des projets proposés par les agriculteurs eux-mêmes ; l’objectif étant d’améliorer la productivité, la qualité des produits, les méthodes de production durable, ainsi que les conditions de vie des agriculteurs.

L’eau au centre des arômes

L’eau constituant plus de 99% du thé, la qualité de celle-ci est la première chose à prendre en compte pour faire ressortir tout le potentiel d’un thé. Quelques conseils qui vous permettront d’affiner vos infusions…

L-eau-au-centre-des-aromes-2016Les effets des minéraux sur l’infusion.

Une eau trop calcaire ou trop minéralisée aura tendance à masquer les subtilités du thé infusé et donner une liqueur sans âme. Le chlore de certaines eaux du robinet gâchera le goût de l’infusion, tandis qu’une eau de source trop pauvre en minéraux aura tendance à donner une infusion plate et sans caractère. Un juste milieu est donc nécessaire. Si l’on utilise une eau du robinet ayant ces défauts, il est souhaitable de la filtrer. En bouteille, une eau de source discrète en goût et légèrement minéralisée reste l’idéal, afin de « porter » les arômes.

Faut-il faire bouillir l’eau ?

Il est conseillé de ne pas faire bouillir l’eau trop longtemps, car en perdant de sa dureté temporaire et de son oxygène, l’eau a tendance à relever l’amertume du thé. Enfin, on veillera à la laisser refroidir jusqu’à la température préconisée ou éventuellement, on la complétera avec de l’eau froide.

 

Haruki_Nanmei_A_portrait_of_Lu_Yu(part)« Quand l’eau bout, il se forme des bulles comme des yeux de poissons à la surface et elle produit
un son à peine audible. Quand elle chante sur les bords comme une source et ressemble à un collier
d’innombrables perles, elle a atteint son deuxième état d’ébullition. Quand elle bondit comme des
brisants, majestueuse, et résonne comme une vague qui s’enfle, elle a juste assez bouilli. »
Extrait du Cha Jing ou Le Classique du Thé – Lu Yu

 

Dessin ci-contre : Haruki Nanmei : A portrait of Lu Yu (part)

 

 

 

 

Ces considérations s’adressent de manière générale à tous les thés, rooibos et tisanes. Afin de respecter les spécificités de chaque type de feuille et plante, nous vous indiquons la température et le temps d’infusion recommandés au dos de nos sachets, et sur chaque fiche produit sur notre boutique en ligne dans les conseils de dégustation.

 

 

 

Dare to be cool, with tea!

We are used to brewing tea in hot water adapted to all types of tea. Infusing in cold water however, although not nearly as common, can also bring out delicious flavours and enhance certain tastes. This is because no bitterness develops when you use this method. It is very easy to do, it works with any type of tea or tisane – the classics or the rare and precious – and it is perfectly suited to our busy lifestyles …

Precious essential oils

The flavours of a tea, particularly the essential oils, are naturally present in the leaves. These are soluble and even in cold water you can easily get a very tasty brew. In addition, cold tea leaves do not develop a bitter taste, because below 80° C, the polyphenols, which cause bitterness, are released in very small quantities. The amino acids and other vitamins, on the other hand, remain.

How to make a cold infusion: trust your intuition

  • Use the quantity of tea or tisane recommended on the bag, tube or packet.
  • Add a teaspoon to the amount above “for the pot”
  • Place it in a teapot, a jug or a glass bottle filled with filtered water.
  • Infuse in a fridge or at room temperature. Strain, taste and enjoy!

The infusion time may vary according to individual taste, the palate and your mood.

A few suggestions

TF1322 Délice des fruitiersDélice des fruitiers

Put three tablespoons of this dried fruits mixture into 1 litre of cold water and leave overnight in the refrigerator. Savour this intense, sun-drenched drink …

TV6582_Sencha PremiumSencha Premium

This harvest of the first leaves of spring, shaped into small dark green needles, releases a golden-yellow liquor with green glints when infused for half an hour. This exceedingly high-quality Sencha is perfect for a cold brew.

TN4682_Yin-Ya-ChaYin Ya Cha

Leave these delicate golden black tea buds to infuse for between half an hour and an hour. The result is a perfect balance between delicate flavours and velvety notes.

The advantage of spring teas

The most precious teas usually come from the spring harvest. When the tea plants wake from their winter sleep they are bursting with essential oils, the source of most of the complex flavours that can be detected when tasting tea. The buds and young leaves, delicately hand-picked at this time, contain a very high concentration of essential oils. Making a cold infusion using a high-quality tea is really exciting; it will develop nuanced flavours which would be imperceptible when hot.

Tip:

When you are out for a walk or playing sports, think about putting a few tea leaves in your drinking bottle or bottle of fresh water. As the day goes by the day you’ll have pleasantly scented water with natural vitamins!

Holi Beauty: Silver Medal 2016

Médaille d'argent Les épicuresIt’s new and it’s already a prize winner! HOLI BEAUTY – FTGFOP1 FF, one of our 2016 first flush black teas, has just been awarded the Silver Medal by “Les Épicures de l’Épicerie Fine”. The jury of catering professionals and delicatessens was convened by the magazine Le Monde de l’Épicerie Fine. These discerning gourmets picked out this tea, which comes from a famous garden in Darjeeling (Selimbong), for the way it is manufactured, its appearance and taste, the fact that it is grown using biodynamic agriculture and for its attractive packaging.

Holi Beauty – FTGFOP1 FFTU2196_Holi-Beauty_Epicure-argent, a first flush Darjeeling of great aromatic richness

This natural black spring tea, harvested by hand during the festival of colours (Holi), is noted for its rich aroma. The crystal clear infusion is a perfect balance between the vegetal, the floral and the fruity. It evokes in turn the subtlety of blackcurrant leaf, the delicacy of orchid, the gourmet flavour of red fruits and the exoticism of lychee, all complemented by a pleasant touch of honey.

Logos Holi BeautyLabels which reinforce the quality of origin and production

This grand cru tea has a Darjeeling PGI and Demeter and WFTO labelling. The Darjeeling PGI is the only Protected Geographical Indication recognised by the European Union and India, and certifies its origin to consumers. We are committed to biodynamic farming and have supported the Selimbong garden, which is Demeter certified, in developing this form of agriculture. Since 2016, we have also been members of the WFTO (World Fair Trade Organization), which ensures a global approach to more just and equitable trade both at the producer level and for organisation members.

In short, Holi Beauty – FTGFOP1 FF has reaped the benefits not only of a rich soil but also of refined agricultural practices that respect both nature and mankind.

Cuilleuse-a-selimbongThe Selimbong garden: a tea estate of great repute

Like great wines, great teas come from renowned terroirs. Selimbong garden has produced fine tea since 1860, and this spring the producers have combined their expertise to develop Holi Beauty.
The Selimbong team holds the prestigious Tea Board of India Award for Quality and every summer they gather the muscat flavour teas awaited by connoisseurs worldwide.

A Fine Prize: Les Épicures de l’Épicerie

Following the same principle as the two previous competitions, the Les Épicures de l’Épicerie Fine awards of 2016 were chosen by a jury of six professionals who met in Paris on June 13. These experts evaluated 125 products in different classes which had been rigorously chosen by the editorial team of “Le Monde de l’Épicerie Fine”, before awarding the best of them Gold, Silver and Bronze Epicure awards.

Check out Holi Beauty – FTGFOP1 FF: http://www.jardinsdegaia.com/organic-black-tea-holi-beauty-ftgfop1-ff.html#main
Les Épicures de l’Épicerie Fine: http://www.monde-epicerie-fine.fr/category/prix-les-epicures/

Holi Beauty : Médaille d’Argent 2016

Médaille d'argent Les épicuresNouveau et déjà primé ! HOLI BEAUTY – FTGFOP1 FF, l’un de nos thés noirs primeurs 2016, vient d’être récompensé de la Médaille d’Argent « Les Épicures de l’Épicerie Fine ». Le jury, composé de professionnels de la restauration et de l’épicerie fine a été réuni par le magazine Le Monde de l’Épicerie Fine. Ces fins gourmets ont reconnu la méthode de fabrication, la qualité visuelle et gustative de ce thé, issu d’un jardin réputé du Darjeeling (Selimbong) et de l’agriculture biodynamique, ainsi que l’esthétique du packaging.

 

TU2196_Holi-Beauty_Epicure-argent« Holi Beauty – FTGFOP1 FF », un primeur du Darjeeling d’une grande richesse aromatique

Ce thé noir nature de printemps, récolté à la main lors de la fête des couleurs (Holi), brille par sa grande richesse aromatique. L’infusion cristalline trouve un parfait équilibre entre le végétal, le floral et le fruité. Elle évoque tour à tour la subtilité de la feuille de cassis, la délicatesse d’une orchidée, la saveur gourmande des fruits rouges et l’exotisme du litchi, le tout agrémenté d’une agréable pointe de miel.

Logos Holi BeautyDes labels pour renforcer une origine et une production de qualité

Ce grand cru est labellisé IGP Darjeeling, demeter et WFTO. L’IGP Darjeeling est l’unique Indication Géographique Protégée reconnue par l’Union Européenne et l’Inde, et certifie aux consommateurs l’origine. Engagés en faveur de la biodynamie, nous avons accompagné le jardin de Selimbong, certifié demeter, dans le développement de cette forme d’agriculture. Depuis 2016, nous avons également rejoint WFTO (World Fair Trade Organization), qui garantit une démarche globale de commerce plus juste et équitable tant au niveau du producteur que de l’organisation adhérente.

Ainsi, Holi Beauty – FTGFOP1 FF a bénéficié d’un terroir riche et de pratiques respectueuses de la nature et de l’homme.

Cuilleuse-a-selimbongLe jardin de Selimbong, une plantation de renommée

À l’instar des grands vins, les grands thés sont issus de terroirs renommés. Les producteurs de Selimbong, plantation qui existe depuis 1860, ont conjugué leurs savoir-faire pour élaborer Holi Beauty. Titulaires du prestigieux prix Tea Board of India Award for Quality, ce sont eux également qui récoltent chaque été des thés au goût de muscat attendus par des connaisseurs du monde entier.

Le prix « Les Épicures de l’Épicerie Fine »

Reprenant le principe des deux précédentes éditions, « Les Épicures de l’Épicerie Fine » 2016 ont été attribués par six jurys de professionnels rassemblés le 13 juin dernier à Paris. Ces experts ont évalué 125 produits classés par famille et rigoureusement présélectionnés par la rédaction du Monde de l’Épicerie Fine, avant d’attribuer aux meilleurs d’entre eux les Épicures d’Or, d’Argent et de Bronze.

Retrouvez Holi Beauty – FTGFOP1 FF: bit.ly/28P8UKG
Les Epicures de l’Epicerie Fine: http://www.monde-epicerie-fine.fr/category/prix-les-epicures/

Our gyokuro, “Shadow of the phoenix” is grown in the heart of one of the treasures of Japan’s heritage!

Gyokuro A l'ombre du phénix - Japan HeritageThe Japan Agency for Cultural Affairs has just given a Japan Heritage* certification to the garden where our precious gyokuro is produced.

This certification is given to cultural sites (archaeological sites, castles, temples and artistic displays …) which the agency judges to be part of the great cultural heritage of Japanese history, culture and savoir-faire.

It was our Japanese friend and partner Masahiro Takada who told us the good news:

Gyoruro A l'ombre du phénix“This garden is located in a historic area that was very important during the Tokugawa Shogunate, which began after the great battle of Sekigahara. Also the man who invented the process of steaming green tea, the tea « God » Souen Nagatani, worked in one of the houses in the village where I live. So this is a historic place and one where the green tea steaming process began. Today the garden produces organic Gyokuro (A l’ombre du phénix / Shadow of the phoenix).”

 

As well as having this distinction, this gyokuro is in itself an exceptional shaded tea which we invite you to discover or rediscover: http://www.jardinsdegaia.com/green-tea-gyokuro-shadow-of-the-phoenix-tin.html#main

*http://www.bunka.go.jp/seisaku/bunkazai/nihon_isan/pdf/nihon_isan_pamphlet_english.pdf

Tasting notes: Snowview claws

Notes de dégustation Griffes de Snowview Darjeeling primeurs 2016Snowview claws is a very special white tea. The long buds, braided by hand and dried in the sun in Darjeeling at the time of the spring harvest, are a particularly rare and precious creation and we are delighted to be able to bring it to you.
This year at our traditional tasting of newly arrived first flushes, we were particularly impressed by the great aromatic complexity of this 2016 blend.
So much so that we decided to give it its own tasting note to record our highly positive first impressions!

Origin: Snowview Garden, Darjeeling, India

Labels: Organic, Fairtrade, PGI

Colour of tea: White

Water temperature: 85°- 90°C

Infusion time in a teapot: 4-5 minutes

Quantity infused: 7-8 grams in a 500 ml teapot

Dry leaves: long, fragile buds delicately braided by hand. These fluffy, dark brown filaments are illuminated by their beautiful silver tips. The fragrances they release are sweet and evoke milk chocolate.Notes de dégustation Griffes de Snowview Darjeeling primeurs 2016

Infused leaves: The braids remain intact and take on a beautiful shiny, dark brown chestnut appearance. There is no trace of broken leaves in the bottom of the cup. The flavours are so rich that they become almost intoxicating. First comes the flavour of biscuit and brown sugar, then the sequence continues with cocoa and a milky flavour ending with the delicious scent of candied dates.

Liquor: Bright yellow and clear. Quite airy.

The scent: The infusion releases truly delicious aromas that make you want to immediately lift the cup to your lips to taste it. One by one they evoke the scent of apple compote, custard and vanilla with a lovely floral touch of violet. This symphony of scents ends with a particularly pronounced aroma of fudge.

Notes de dégustation Griffes de Snowview Darjeeling primeurs 2016In the mouth: All the promise of the scent comes to fruition in the mouth. The attack is very tasty with a truly amazing aromatic density. The well-balanced, airy liquor develops clear, delicious flavours. One after another you can taste apple sauce, vanilla pod and fudge with a final harmony of sugar syrup and the floral freshness of violet that lingers in the mouth. It is a real festival of flavours that makes you want to come back for more.

And what’s even better is that with such quality it’s possible to make several infusions with the same leaves. It would be a shame not to!

The garden of Snowview:

The Snowview tea estate, located in the prestigious Darjeeling region, shares a border with another famous Indian tea region: the Dooars. The gardens of this tea estate cover an area of approximately 300 hectares and are located inside sizable forest reserves rich in exceptional wildlife. Snowview owes its name to the magnificent panorama of snow-capped summits that can be seen from here. The teas produced by this estate have been certified organic since 2007. The famous, hand-braided buds known as “Snowview claws” are a source of pride for the 905 permanent workers.

 

http://www.jardinsdegaia.com/organic-white-tea-snowview-claws-ff.html#main

2016 First Flushes have arrived!

First Flushes from India have just arrived! We had a little tea-tasting session before unveiling them and here they are, the tender, fresh spring buds which lovers of great Darjeeling look forward to every year… we have some wonderful surprises for you among the 2016 First Flushes, which benefited from good weather before the harvest, including two new ones to tickle your taste buds! Our three absolute favourites highlight the variety of flavours of this rich vintage. Let us guide you through them:

TWO NEW BLENDS

These two great teas, grown according to the principles of biodynamic and organic farming, were created at the time of a full moon during the festival of colours (Holi) … an auspicious day which lived up to its promises.

Holi-BeautyHoli Beauty – Singell

This spring Darjeeling, harvested by hand, stands out for its aromatic richness. It evokes in turn blackcurrant leaf, orchid, red fruits and lychee, all complemented by a pleasant hint of honey. The first flush is itself a veritable festival of flavours!

Mystical Dream – SelimbongMystical-dream

Softness, roundness and balance amplify this great handpicked tea which leaves a flavour of subtle floral aromas on the palate, enhancing the unique vegetal aromas that instantly evoke green asparagus. A Darjeeling first flush that will certainly leave its mark.

2016 FAVOURITES

Snowview FTGFOP1 FF Top Quality

Its golden, mellow liquor releases a bouquet reminiscent of the first flowers of spring. It will win you over with its rich and balanced aromas, leaving behind the sweet flavours of honey and pear compote with a hint of vanilla. A delicious rare tea to try!

Selimbong FTGFOP1 FF Top Quality

An excellent first flush from a renowned garden which is Demeter certified. The herbaceous flavours of the liquor linger in the mouth. Its creamy taste perfectly blends the flavours of biscuit, vanilla, almond, asparagus and pistachio. A slightly astringent tea that has a decidedly masculine character.

Putharjhora FTGFOP1 FF Top Quality

A rare and exceptional first flush. The light, coppery liquor is round and soft. In the foreground is a particularly tasty sweet flavour evoking caramel followed by the sweetness of almond milk. An absolutely delicious first flush!

Why not try them all!