Accueil > Articles > Vietnam : des théiers et des minorités préservés


Vietnam : des théiers et des minorités préservés

Depuis 2005, nous avons tissé des liens forts avec la coopérative de Van Chan Bio Farmers Club située au nord du Vietnam à la frontière du Yunnan. Les ethnies locales produisent trois thés de notre gamme : le thé vert bio Pin Ho Jade, le thé blanc bio Che Chun et le thé noir bio Lien Son.

Des feuilles récoltées sur des théiers anciensAu nord du Vietnam, les feuilles du camellia sinensis var. assamica sont le plus souvent destinées à la fabrication du thé vert.

La particularité de l’ensemble de ces thés est d’être fabriqués à partir des mêmes feuilles provenant de théiers anciens qui poussent de manière endémique dans la province de Yen Bai dans le nord-ouest du Vietnam.

Ces théiers sont semblables à ceux du Yunnan voisin. Il s’agit du Camellia sinensis var assamica dont la particularité est de produire des grandes feuilles très riches en huiles essentielles. Ce type de camellia sert notamment à fabriquer le célèbre pu’er dans le Yunnan.

Les multiples usages du thé

Les minorités ethniques H’Mong et Dao (originaires de Chine) avec lesquelles nous travaillons via la coopérative vivent dans les villages de Suoi Bu, Suoi Giang, Nam Lanh et Phinh Ho.

Ces minorités à l’image de celles du Yunnan se servent traditionnellement des feuilles de thé en infusion, en aromate, mais aussi en tant que médicament. Après avoir longtemps vécu de l’économie du pavot destinée à produire de l’opium, ces petits producteurs renouent avec la production de feuilles de thé. La récolte se fait uniquement à la main ce qui a une influence très positive sur la qualité finale du thé.

La coopérative de Van Chan propose donc une alternative économique solide et contribue à la pérennité des montagnards de cette région. Cette coopérative de thé est certifiée bio et commerce équitable.

Création d’un label pour préserver ce patrimoine

Pour contribuer à préserver ce patrimoine qui fait l’objet de beaucoup de convoitises, en 2006, nous avons participé à la création du logo Wild Tea afin d’améliorer la reconnaissance de ces thés issus de théiers anciens qui font partie d’un patrimoine écologique exceptionnel.

Au Vietnam, la cueillette sur les vieux théiers à grandes feuilles est spectaculaire. On ne peut qu'admirer l'agilité et le savoir-faire des cueilleuses.Ce label a aussi été pensé pour valoriser le travail des ethnies locales que nous accompagnons dans l’amélioration de la qualité des thés produits, mais aussi dans leur diversification. C’est ainsi qu’en 2013, le petit groupe de producteurs qui compose le Van Chan Bio Farmers Club s’est lancé dans la production d’un thé blanc (notre Che Chun) alors que traditionnellement le thé vert prime dans la région.

Aujourd’hui la coopérative bénéficie d’une vraie reconnaissance et les thés produits sont très proches en qualité de leurs homologues chinois. Nous sommes particulièrement heureux de faire ce constat, car sans le thé, les H’Mong et les Dao n’auraient aucune autre alternative que de quitter leurs villages pour trouver du travail en ville. C’est pour cette raison notamment que nous leur avons consacré un livre rassemblant nos plus beaux clichés !

Partagez votre avis en laissant un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>