Accueil > Articles > Responsabilité sociétale : notre démarche labellisée


Responsabilité sociétale : notre démarche labellisée

La démarche RSE vous connaissez ? Nous venons d’être labellisé Bioentreprisedurable® du Synabio (Syndicat des transformateurs et distributeurs bio auquel nous adhérons) et c’est pour nous l’occasion de vous présenter notre travail engagé en matière de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

A l’heure où les consommateurs de produits bio et équitables sont de plus en plus sensibles aux valeurs et au fonctionnement interne des entreprises du secteur, la labellisation de nos bonnes pratiques, qui vont souvent bien au-delà de la réglementation, nous paraît indispensable.

Ce label est un indicateur fiable du degré réel d’engagement des entreprises de la bio face aux enjeux du développement durable, en offrant comme nous allons le voir de réelles garanties en la matière.

L’engagement historique des Jardins de Gaïa

Depuis près de 25 ans, Les Jardins de Gaïa ont fait de l’engagement social, sociétal et environnemental le principal moteur de son développement.

De nombreuses initiatives émanant de la Direction ou du personnel ont été mises en place à la fois de manière organisée et spontanée.

On citera les efforts faits en matière environnementale avec le transport optimisé par voie maritime et fluviale, l’écoconception, le tri et la réduction des déchets, la compensation des émissions carbone, etc. En matière de commerce équitable, notre adhésion à WFTO (World Fair Trade Organization) en 2016 a répondu à notre volonté d’aller plus loin dans une démarche que nous avons adoptée dès 1994. Nous avons toujours eu à cœur d’avoir des pratiques loyales avec nos producteurs avec notamment des contrats d’achats durables, le préfinancement d’une part des récoltes, etc.

En 2017, nous nous sommes vus décerner le « Trophée de l’engagement sociétal » des trophées RSE 2017 en Alsace, pour la création de notre gamme des Thés et Rooibos Militants.

Dès 2014, un objectif de structuration de l’ensemble de nos démarches a été défini et porté par un groupe de travail en interne. C’est notamment ainsi qu’une Commission partenariat a vu le jour pour permettre un traitement équitable des demandes de mécénat, de soutien financier…

En 2017, nous avons également souhaité confronter ce travail à un véritable référentiel avec un audit mené par une personne indépendante de l’entreprise, et ce avec un œil neuf.

C’est aussi la même année que nous nous sommes vus décerner le « Trophée de l’engagement sociétal » des trophées RSE 2017 en Alsace, pour la création de la gamme des Thés et Rooibos Militants avec 10 associations investies dans la transition écologique et sociale et dont nous nous sentons proches.

Vous avez dit RSE ?

Bien que ce soit une évidence pour les acteurs historiques de la bio, l’idée que les entreprises aient une responsabilité sociétale dans l’économie de marché est relativement récente. L’énonciation des principes de l’agriculture biologique en 1972 par l’IFOAM (International Federation of Organic Agriculture Movements) met clairement en évidence le rôle précurseur de la bio en matière d’éthique et de développement durable à tous les niveaux. Au nombre de quatre, ils ont fondé et structuré la “philosophie” de cette agriculture : le principe de santé, le principe d’écologie, le principe d’équité et le principe de précaution.

Ils forment le socle sur lequel l’ensemble des acteurs du monde de la bio peuvent s’appuyer et engager leur responsabilité.

Aujourd’hui, la Responsabilité Sociétale des Entreprises est une idée répandue et a été définie par des instances comme la commission européenne : « La RSE est l’intégration volontaire par les entreprises de préoccupations sociales et environnementales à leurs activités commerciales et leurs relations avec les parties prenantes ».

Précis, objectifs et mesurables, les critères RSE de la démarche Bioentreprisedurable® nous permettront de mieux répondre aux prochaines exigences réglementaires, aux attentes de nos clients, des ONG, des associations… tout en améliorant la qualité de nos actions et de notre engagement.

Le terme « volontaire » est important, car la RSE correspond à des mesures prises par l’entreprise de sa propre initiative.

L’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) donne une autre définition qui met en avant la notion de développement à long terme en précisant que la RSE est  » la contribution des entreprises au développement durable ».

La démarche RSE est donc une démarche libre et en théorie toute entreprise peut s’en prévaloir. Afin d’aider ces dernières dans leur démarche, un groupe de travail de 500 experts a élaboré la norme ISO 26000 en 2010 afin de « clarifier la notion de responsabilité sociétale, d’aider les entreprises et les organisations à traduire les principes en actes concrets, et de faire connaître les meilleures pratiques en matière de responsabilité sociétale, dans le monde entier. Elle vise les organisations de tous types, quelles que soient leur activité, leur taille ou leur localisation. »

Le problème est que cette norme ISO ne contient que des lignes directrices et ne peut pas se prêter à une certification, contrairement à d’autres normes ISO au caractère contraignant. Cette norme trop générale n’est également pas adaptée aux TPE et PME du secteur bio.

C’est pourquoi, en avril 2015, nous avons adhéré au SYNABIO, un syndicat qui regroupe les entreprises de transformation et de distribution du secteur de l’agriculture biologique.

Cette démarche nous a par la suite permis de certifier et de labelliser l’ensemble de nos pratiques en matière de responsabilité sociétale.

La structuration de notre démarche RSE nous permet également de mieux impliquer et responsabiliser l’ensemble de notre personnel avec à la clé des salariés plus sereins et motivés.

Les Jardins de Gaïa labellisés Bioentreprisedurable®

Pour devenir Bioentreprisedurable®, les adhérents au Synabio doivent répondre à 30 exigences déclinées à partir de 6 piliers que sont la gouvernance, la responsabilité sociale, la responsabilité environnementale, la loyauté des pratiques (achats/ventes), la qualité, les réponses aux attentes de la société civile (partenariats).

Sur l’ensemble de ces points qui constituent un référentiel solide et mesurable, nous avons été audités par l’organisme certificateur indépendant Ecocert et début février 2018 nous avons rejoint la « communauté Bioentreprisedurable® ».

Quel est l’intérêt de cette démarche ?

Au-delà du label (qui n’est pas une marque supplémentaire que nous allons apposer sur nos emballages), ce qui nous a séduits, c’est avant tout le fait que la démarche s’appuie sur un référentiel clair, qui peut guider nos actions et dont nous pouvons nous prévaloir.

Cela nous permet de mieux structurer nos engagements qui vont au-delà du cadre légal et réglementaire, de valoriser nos efforts en ce sens, mais aussi de nous inscrire dans une stratégie globale avec les autres entreprises labellisées.

Nous pouvons désormais anticiper non seulement les attentes des consommateurs et de la société en général, mais aussi les exigences réglementaires croissantes dans la bio. Nous souhaitons également que notre engagement, en tant que pionniers dans le secteur des thés et tisanes bio, puisse être le plus lisible et transparent possible.

Partagez votre avis en laissant un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>